INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET ART

L’ IA est capable de dessiner, de peindre, de copier… aussi d’inventer. Est-elle un artiste comme les autres ?

Au XVIème siècle, de passage  à Florence chez Ottaviano de Médicis, le duc Frédéric II de Mantoue admire un tableau de Raphaël représentant le pape Léon X entouré de ses neveux. Arrivé à Rome, le duc parle au pape de ce  tableau et de l’admiration qu’il lui porte. Clément VII propose de lui faire offrir ce portrait, et il écrit dans ce sens à son cousin afin qu’il cède la toile à son prestigieux admirateur.

En savoir plus

Livres

Cet ouvrage raconte la vie de l’artiste chinois Chang Shuhong qui a dédié son existence à la protection de l’art des grottes de Mogao, à Dunhuang (Chine), site classé au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1987.

Chang Shuhong est parti très jeune pour venir en France, et après une fulgurante carrière à Lyon et à Paris, il rentre en Chine en 1936 et devient professeur d’art à Pékin. En 1942, il accepte de créer le centre de recherche d’art de Dunhuang.
Ce lieu perdu dans le désert de Gobi, sur l’ancienne Route de la Soie, va devenir sa nouvelle raison d’être. Avec sa femme, Li Chengxian, tous les deux dédieront leur vie à la protection et la restauration de ce trésor inestimable.
Le récit de son incroyable histoire personnelle est présenté dans le contexte historique et politique de l’époque, ce qui permet au lecteur d’appréhender une période fascinante et moins connue de l’histoire chinoise du XXe siècle, l’invasion de la Chine par le Japon, la guerre civile entre nationalistes et communistes, ainsi que les premières cinquante années de la nouvelle république populaire de Chine. (lien pdf)
(Livre collection de 200 pages, richement illustré, disponible en français ou en anglais)

Ce livre d’art, richement illustré, (300 pages, double édition, français ou anglais) présente le parcours artistique du peintre chinois Chang Shuhong, de la Chine à la France, de Paris à Dunhuang, ainsi que ses relations avec les plus grands artistes chinois du XXe siècle.

Chang Shuhong est un artiste à la croisée des chemins, un homme en quête de modernité pour son pays et en constante recherche d’une synthèse entre Orient et Occident.
Son art reflète sa formation initiale en France, ses fréquents séjours dans le désert de Gobi et l’émotion face aux peintures murales de Dunhuang. A la recherche d’une identité artistique propre, Chang Shuhong a créé un grand nombre d’œuvres avec des techniques et compositions différentes, contribuant ainsi à la formation d’un style national chinois.
Au cœur du désert de Gobi, à Dunhuang, face à l’immensité de l’art bouddhique millénaire des grottes de Mogao, Chang a trouvé sa réponse à sa quête d’identité.
Chang Shuhong (1904-1994)
Sa toile « Deux sœurs au salon » est adjugée 6 millions d’euros

Monographies

Ce livre raconte l’histoire de Heidi Melano, une artiste femme et une mosaïste d’exception.
A l’origine de nombreuses innovations Lino Melano de Ravenne et son épouse Heidi Hoegger Melano d’origine suisse ont changé le regard de leurs pairs sur cet Art en créant de véritables collaborations d’artistes à artistes.
Après avoir réalisé de nombreuses œuvres dans sa jeunesse et réalisé avec Lino son mari des mosaïques monumentales avec les plus grands comme Chagall, Braque Leger, Heidi va exercer à partir des années 1970 son art seule. Elle explorera alors plusieurs techniques et de nombreux matériaux : de la réalisation d’œuvres abstraites jusqu’à des sculptures imposantes, elle nous montre ainsi l’étendue de son talent et de sa créativité.
(livre d’art Heidi Hoegger Melano, a paraitre édition Pierre Philippe)

Cette monographie (50 pages, français et anglais) aborde la période française (1927-1936) de Chang Shuhong, peintre chinois ayant consacré sa vie à la protection de Dunhuang et des grottes de Mogao dans le désert de Gobi.

Richement illustrée et documentée, cette publication rend hommage à un artiste d’exception, un homme qui a su aller au-delà de ses origines et de sa culture pour devenir à la fois un symbole de l’universalité humaine et un protecteur de Dunhuang.
De la Chine à la France, cette monographie permet de suivre le peintre au cœur de son apprentissage de l’art occidental.
(N.B. : Cette publication a également permis l’identification d’une toile de l’artiste vendue en 2018 chez Mercier & Cie)